Accueil > Activités culturelles > Lumière sur un document > Les étiquettes des bières de Sedan

Activités culturelles

Les étiquettes des bières de Sedan

Etiquette bière Prince's beer

Bien connues des amateurs, les bières de Sedan perpétuent un savoir-faire pluriséculaire sur les bords de la Meuse. L’aventure industrielle de la Grande Brasserie Ardennaise entre 1921 et 1979 a considérablement marqué l’histoire économique du département.

S’il existe depuis le XVe siècle, le microcosme artisanal des brasseries ardennaises s’effondre au lendemain de la Première Guerre mondiale en 1918. Les destructions liées aux combats et les pillages de l’occupant allemand ont anéanti l’outil de production. Afin de relancer un marché alimenté par une forte demande locale, 17 brasseurs ardennais et lorrains s’unissent : les statuts de la Grande Brasserie Ardennaise sont déposés au Tribunal de commerce de Sedan le 27 juillet 1921. L’échelle industrielle de la production et la concurrence finiront d’achever les petits artisans brasseurs du département.

Des bières enracinées en Ardenne

L’image de marque développée par la brasserie s’inscrit dans la tradition ardennaise. Les étiquettes de ses produits phares regorgent de références iconographiques à l’identité des Ardennes et à l’histoire de Sedan.

Celle de la Cervisia pils affiche en arrière-plan une forêt, marqueur identitaire fort du département. La Principauté de Sedan est évoquée par la présence des armoiries de la famille La Marck, seigneurs et princes souverains jusqu’au XVIe siècle pour lesquels la bière est une boisson quotidienne. Leur origine germanique n’est d’ailleurs sans doute pas étrangère au développement brassicole autour du château.

L’étiquette de la Prince’s beer arbore l’emblème dont s’est dotée la ville de Sedan au XVIIe siècle, le sanglier sous le chêne. Elle diffuse donc par cette symbolique représentative de notre milieu naturel des valeurs de force et d’ardeur.

Identité et savoir-faire apparaissent donc comme de puissants arguments de vente pour la brasserie dans un secteur d’activité alors toujours plus industrialisé et concurrentiel.

Des bières dans l’air du temps

Les évolutions des techniques et du goût des consommateurs ont orienté la production de la Grande Brasserie Ardennaise.

Alors qu’Arthur Rimbaud et ses contemporains ardennais du XIXe siècle se délectaient de bières brunes à fermentation haute, les succès commerciaux des bières blondes légères et rafraichissantes que sont la Cervisia pils et la Prince’s beer reflètent une mode européenne démocratisée dès le début du XXe siècle. La production industrielle de ces bières à fermentation basse de type Pilsen est facilitée par l’invention en 1856 d’un réfrigérant tubulaire : des tuyaux de cuivre alimentés en eau de source refroidissent le moût jusqu’à obtenir une température de fermentation idéale. Cette révolution des techniques brassicoles est l’œuvre d’un Ardennais originaire de Vendresse, Jean-Louis Baudelot (1797-1881).

De plus, l’originalité de la charte graphique et la consonance anglophone de certains produits comme la Prince’s beer démontrent toute la créativité des équipes commerciales de la Grande Brasserie Ardennaise.

La modernité des installations sedanaises situées place Voltaire, gage de qualité des produits, forge la réputation de la brasserie dans toute la France mais aussi dans le monde. Ainsi, les bières de Sedan se retrouvent sur les comptoirs des colonies françaises en Indochine et en Afrique.

Si elle a su tirer profit de l’industrialisation de sa production, l’entreprise de dimension familiale n’a pas résisté face aux géants européens de la bière. Absorbée par le groupe belge Stella Artois, la Grande Brasserie Ardennaise ferme en 1979.

Rares sont les expériences industrielles suscitant une telle nostalgie. La nécessité de sauvegarder le patrimoine engendré par ses 58 ans d’activités n’en devient que plus impérieuse.

 

Un patrimoine documentaire exceptionnel

Suite à la fermeture du site, l’association fondatrice du Musée européen de la bière de Stenay a pu sauver les archives de la Grande Brasserie Ardennaise avec l’aide de la municipalité de Sedan.

Toujours conservés dans les réserves du musée, 63 mètres linéaires de documents témoignant de l’ensemble des activités de l’entreprise ont été récemment classés par une étudiante en formation supérieure en archivistique sous la responsabilité pédagogique et scientifique des Archives départementales des Ardennes et de la Meuse.

Une collection d’étiquettes et de sous-bocks éditée par la Grande Brasserie Ardennaise a été numérisée.

Un partenariat entre les Conseils généraux des Ardennes et de la Meuse noué en 2010 permettra de valoriser ce patrimoine commun.

Etiquette bière Cervesia

Espace personnel

Archives départementales des Ardennes - Mentions légales - Crédits