Accueil > Activités culturelles > Lumière sur un document > La Reconstruction à Revin et Hargnies dans les années 1940

Activités culturelles

 

La Reconstruction à Revin et Hargnies dans les années 1940

Projet d'une passerelle pour piétons à la Bouverie

Les projets de l'architecte urbaniste Henri Vermeil

Henri Vermeil (1901-1991), architecte urbaniste franco-suisse, est chargé entre 1942 et 1944 par le Commissariat à la reconstruction d’établir des plans pour les communes ardennaises de Vireux-Molhain, Vireux-Wallerand, Givet, Hargnies et Revin. Cet architecte connaît déjà le département pour y avoir réalisé pendant la « drôle de guerre » et jusqu’à l’invasion allemande des ouvrages militaires (abris, ponts, casemates, camouflages d’installations militaires).

Les Archives départementales des Ardennes conservent sous la cote 1J 1191 un dossier contenant ses projets de reconstruction et d’aménagement des communes de Revin et d’Hargnies.

Pour chacune de ces communes, il rédige un rapport illustré de nombreuses photographies dans lequel il décrit en détail leur situation actuelle et les projets d’aménagements.

On y apprend qu’à Hargnies 140 immeubles sur les 298 que compte la commune sont détruits ou partiellement détruits. À Revin, 5 immeubles sont détruits et 175 partiellement détruits. Les immeubles les plus durement atteints sont ceux situés à proximité des ponts et dans le quartier de la Bouverie.

Dans son projet pour Revin, Henri Vermeil ne se contente pas de reconstruire, il repense complètement la ville. Il veut créer et agrandir des places, élargir des routes, développer le port, construire de nouvelles écoles et de nouvelles installations sportives. Il réalise dans ce but de nombreux plans et esquisses (passerelle piétonne à la Bouverie, traverse de Revin, rampe d’accès au pont…)

Ces documents révèlent aussi chez Henri Vermeil un intérêt pour l’architecture locale et un souci de la respecter dans ses projets de reconstruction. Dans ses rapports, aussi bien dans celui d’Hargnies que dans celui de Revin, est présente une partie illustrée de plans et de photographies où il décrit l’esthétique et le caractère de l’habitat local.

En avril 1945, devenu fonctionnaire au Ministère de la reconstruction et de l’urbanisme, Henri Vermeil est nommé à Strasbourg où il sera chargé de l’élaboration des plans d’urbanisme et de reconstruction des villes du Bas-Rhin.

Extrait du rapport sur Hargnies Extrait du rapport sur Revin Plan de rampe d'accès au pont Projet de rampe d'accès au pont de la Bouverie

Espace personnel

Archives départementales des Ardennes - Mentions légales - Crédits