Flux RSS des actualités des Archives départementales des Ardennes https://archives.cd08.fr/ fr Thu, 27 Jun 2019 04:07:14 +0200 Thu, 27 Jun 2019 04:07:14 +0200 Jour(s) de fête au vélodrome de Charleville https://archives.cd08.fr/article.php?laref=1553&titre=jour-s-de-fete-au-velodrome-de-charleville https://archives.cd08.fr/article.php?laref=1553&titre=jour-s-de-fete-au-velodrome-de-charleville Wed, 26 Jun 2019 16:41:10 +0200 Les Archives départementales des Ardennes viennent de recevoir en don trente-quatre photographies d’une manifestation festive et sportive au vélodrome de Charleville entre les deux-guerres. Situé sur le site actuel du stade du Petit-Bois, ce vélodrome voit, lors de cet événement, se dérouler de nombreuses épreuves sportives : match de football, compétitions d’athlétisme, démonstrations de gymnastiques…

Cette manifestation est également l’occasion pour les sociétés de tir et de gymnastique de défiler devant la tribune où sont réunies les personnalités du département.

Le caractère festif de cet événement transparaît aussi au travers de photographies de participants aux concours du plus beau bonnet de papier ou du plus beau cycle fleuri.

Ces photographies n’étant pas datées, les Archives départementales des Ardennes sont intéressées par toute information permettant de savoir à quelle date cette fête a pu avoir lieu. Vous pouvez nous contacter à l’adresse suivante archives@cd08.fr

Ces photographies sont consultables en salle de lecture sous la cote 1J 1364.

 

 

]]>
Versement d'archives des Anciens combattants https://archives.cd08.fr/article.php?laref=1552&titre=versement-d-archives-des-anciens-combattants https://archives.cd08.fr/article.php?laref=1552&titre=versement-d-archives-des-anciens-combattants Wed, 26 Jun 2019 16:36:13 +0200 Le service départemental des Ardennes de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre, en charge notamment de l’attribution de cartes et de titres liés aux guerres, vient d’effectuer un versement intéressant aux Archives départementales. Il se compose de deux ensembles : 63 boîtes de dossiers individuels de demande de carte du combattant volontaire de la résistance (CVR), reconnaissant les personnes pour avoir effectué des actions de résistance, et 55 boîtes de dossiers individuels de demandes de titre de personne réfractaire au travail en pays ennemi.

Ces deux ensembles sont classés par ordre alphabétique des noms de famille des demandeurs et couvrent la période 1951-2009. Les dossiers sont constitués de formulaires et de courriers de demande, de relance et de réponse, de photographies d’identité, de copies de pièces d'état civil, de fiches d'état civil, d’attestations diverses ou bien encore d’états de service. Une base de données, constituée par l’ONACVG, a été réalisée pour permettre une recherche aisée des quelque 1489 dossiers de demande de carte du combattant volontaire de la Résistance.

À travers ces archives, c’est le destin de plusieux centaines d’Ardennais sous l’Occupation qui intéressera le lecteur d’aujourd’hui et de demain.
Toutefois, les dossiers ne sont pas librement communicables avant un délai de 50 ans, en respect du secret de la vie privée et conformément au Code du Patrimoine. Ces dossiers peuvent néanmoins être communiqués aux intéressés eux-mêmes ou sur dérogation instruite par les Archives départementales et accordée in fine par le Service interministériel des Archives de France. 

]]>
Les praticiens en médecine en 1962 https://archives.cd08.fr/article.php?laref=1544&titre=les-praticiens-en-medecine-en-1962 https://archives.cd08.fr/article.php?laref=1544&titre=les-praticiens-en-medecine-en-1962 Wed, 26 Jun 2019 16:36:13 +0200 Signée du préfet des Ardennes Robert Hayem le 1er janvier 1962, cette affiche fait état de tous les praticiens en médecine du département, classés par arrondissement puis distinguant les docteurs en médecine, les chirurgiens-dentistes et les sages-femmes. Il est à noter que pour chacun d’eux, sont précisées la résidence professionnelle mais également la date, la provenance du diplôme et la date d’inscription au tableau de l’ordre

Destiné à être afficher dans toutes les communes du département afin de pouvoir renseigner les usagers, ce document intègre également les médecins fonctionnaires et les médecins n’exerçant pas en clientèle : ceux de la sécurité sociale de l’éducation nationale, de la médecine du travail et de la SCNF.

Quelque peu surannée à l’heure de l’internet, quoique fort moderne en terme de parité, certains d’entre vous pourront probablement se souvenir de quelques praticiens !

]]>
Archives notariales et actes inattendus... https://archives.cd08.fr/article.php?laref=1541&titre=archives-notariales-et-actes-inattendus- https://archives.cd08.fr/article.php?laref=1541&titre=archives-notariales-et-actes-inattendus- Wed, 26 Jun 2019 16:36:13 +0200 Il est de notoriété dans les services d’archives que les documents notariés sont riches en diversité et en contenu, mais on ne s’attend pas pour autant à y croiser la franc-maçonnerie ardennaise !

C’est au gré d’une recherche qu’ont été découverts deux actes inattendus, rangés chronologiquement entre des actes d’adjudication, de notoriété, de licitation, de vente ou encore de contrats de mariage : la dissolution de la société civile « L’œuvre maçonnique de Charleville » et l’enregistrement des statuts de la nouvelle société anonyme « La Loge maçonnique la Fraternité de Charleville ».

On se plonge ainsi dans l’histoire de la Loge de Charleville qui a été fondée en 1881 en même temps que l’édification d’un Temple rue de Tivoli ; en 1890, on découvre qui étaient les membres fondateurs, des notables et des hommes politiques locaux, ou encore les actionnaires. Si l’objet de la société déclaré devant le notaire ne stipule, étonnement, que la gestion matérielle des biens immobiliers de la Loge, les apports en mobilier sont un peu plus explicites quant à ce que notre inconscient nous laisse imaginer de la franc-maçonnerie : des lyres, des globes, une pendule triangulaire ou encore des chandeliers figurent dans la liste des objets apportés lors de la création !

Les archives notariales vous réservent donc encore beaucoup de surprise. À consulter en salle de lecture sans modération !

]]>
Un destin du XXe siècle https://archives.cd08.fr/article.php?laref=1540&titre=un-destin-du-xxe-siecle https://archives.cd08.fr/article.php?laref=1540&titre=un-destin-du-xxe-siecle Wed, 26 Jun 2019 16:36:13 +0200 Il y a quelques mois, la ville de Nouzonville rendait hommage à Abraham Seemann, l’un de ses habitants, seul juif de la commune ayant été tué à Auschwitz. A cette occasion, sa petite-fille, Michelle Rudolf Rogissart a mis à l’honneur son grand-père en racontant brièvement sa vie. Elle a ensuite fait don de son discours aux Archives départementales, permettant ainsi à Abraham Seemann de sortir de l’oubli.

Né en 1862 à Mittau, près de Riga, dans l’actuelle Lettonie, Abraham Seemann a sept frères et sœurs. Envoyé assez jeune à Moscou auprès d’un oncle pour y apprendre le métier de ciseleur en bronze, il décide, à la mort de son père, de rejoindre Baltimore aux Etats-Unis, pour fuir le nombre croissant de pogromes sévissant en Russie et suivre le chemin de ses frères, déjà établis là-bas. Embarqué à Hambourg, après de multiples aventures, il débarque finalement à Paris. Il fait alors la connaissance d’Appolline Troisfontaines, nouzonnaise placée comme cuisinière chez un médecin. Fixés à Paris tous les deux, ils ont une fille, née en 1894, Charlotte. Abraham prend alors la nationalité française. Ils s’installent définitivement à Nouzonville après la Première Guerre mondiale. Il y possède un atelier dans la maison de Solferino (écart de Nouzonville). Évacué dans les Deux-Sèvres en 1940, il échappe à la rafle des juifs alsaciens de Parthenay. De retour à Nouzonville, il est arrêté le soir du 4 janvier 1944 à l’âge de 82 ans. Envoyé à Drancy, il fait parvenir un mot à sa famille : « Partons vers une destination inconnue, ayez du courage, je vous embrasse. Abraham. » Abraham Seemann a été tué à Auschwitz dès son arrivée, après des conditions de voyage effroyables.

Le discours, dans son intégralité, est disponible aux Archives départementales des Ardennes sous la cote 1J 1356.

]]>
Découvrez quatre nouveaux plans forestiers du XVIIIe siècle https://archives.cd08.fr/article.php?laref=1538&titre=decouvrez-quatre-nouveaux-plans-forestiers-du-xviiie-siecle https://archives.cd08.fr/article.php?laref=1538&titre=decouvrez-quatre-nouveaux-plans-forestiers-du-xviiie-siecle Wed, 26 Jun 2019 16:36:13 +0200 Dans le cadre de leur politique d’acquisition d’archives privées, les Archives départementales des Ardennes viennent d’enrichir leurs collections de quatre plans de bois datant du XVIIIe siècle.

Réalisés vers la fin des années 1720, ces plans aquarellés représentent des bois dépendants de l’abbaye de Chéhery, de l’abbaye de Bonnefontaine, du chapitre et de la ville de Montfaucon-en-Argonne et de la communauté d’habitants de Floing.

Ces plans remarquables par leurs cartouches ornés de tête de chérubin ou de sirènes représentent aussi des bâtiments et des localités du département. Sont ainsi représentées , par exemple, l’abbaye de Chéhery ou les fermes dites de la Cense [H]ariétal et de la Cense Sérieux à Exermont.

Ces quatre plans sont conservés et consultables aux Archives départementales des Ardennes sous les cote 1Fi 890 à 1FI 893.

]]>
Un poisson dans le bas-relief des Archives https://archives.cd08.fr/article.php?laref=1536&titre=un-poisson-dans-le-bas-relief-des-archives https://archives.cd08.fr/article.php?laref=1536&titre=un-poisson-dans-le-bas-relief-des-archives Wed, 26 Jun 2019 16:36:13 +0200 Présent dans la sculpture de Paul Bialais, le poisson situé dans la gueule du héron à proximité des pêcheurs du lac de Bairon ne vous a pas dupés, bravo !

Évidemment, la sculpture en plâtre présente dans le hall d’accueil des Archives départementales n’a pas nécessitée l’utilisation de moules : les plaques ont directement été travaillées par l’artiste sur le mur, comme le démontrait la photographie accompagnant ce 1er avril.

]]>
1942-1944 : Parcours des travailleurs ardennais recrutés pour l'Allemagne https://archives.cd08.fr/article.php?laref=1534&titre=1942-1944-parcours-des-travailleurs-ardennais-recrutes-pour-l-allemagne https://archives.cd08.fr/article.php?laref=1534&titre=1942-1944-parcours-des-travailleurs-ardennais-recrutes-pour-l-allemagne Wed, 26 Jun 2019 16:36:13 +0200 C’est un fonds, petit par son volume mais grand par son contenu, qui vient d’être reclassé par les Archives départementales. Versé en 1953 par l’administration préfectorale, ce fonds de 13 boîtes n’était pas réellement classé et disposait d’un instrument de recherche très sommaire qui ne permettait pas une recherche facile. Aujourd’hui, il est exploitable et son contenu sera apprécié des historiens, généalogistes et tous ceux s’intéressant aux parcours individuels de la population civile pendant la seconde guerre mondiale.

La conscription obligatoire des hommes de 18 à 50 ans et des femmes célibataires de 21 à 35 ans est instituée par le gouvernement de Vichy par la loi du 4 septembre 1942, les contraignant à aller travailler en Allemagne. Par la suite, pour satisfaire aux besoins de main d’œuvre croissants de l’occupant, le service du travail obligatoire (STO) est instauré le 16 février 1943. Le STO élargit le recrutement notamment aux agriculteurs et aux plus jeunes gens. En préfecture, un bureau d’embauche est créé avec une direction et un personnel allemand ainsi que des agents français chargés du recrutement.

Le fonds s’articule en trois parties : des répertoires nominatifs tenus entre août 1942 et mars 1943 où sont mentionnés au quotidien les quelques 3 789 hommes et femmes qui se sont présentés en préfecture ; suivent 4 235 dossiers individuels, classés par numéro chronologique, composés d’un formulaire de demande de passeport et visa, d’une petite enquête de moralité, d’un rapport ou de correspondance émanant des commissaires de police ou des maires ; puis un ensemble de dossiers individuels, classés par ordre alphabétique, composé d’informations complémentaires demandées pour la délivrance de passeports et visas.

Ce fonds est librement consultable en salle de lecture sous la cote 112W. Vous pouvez le compléter par le fonds 1771W consacré au titre de réfractaire au service du travail obligatoire.

]]>