Accueil > S'informer > Informations archivées > 2019 > Un destin du XXe siècle

S'informer

Un destin du XXe siècle

Abraham Seemann dans les années 1930 avec ses 5 petits-enfants

Abraham Seemann, seul nouzonnais déporté en 1944

Il y a quelques mois, la ville de Nouzonville rendait hommage à Abraham Seemann, l’un de ses habitants, seul juif de la commune ayant été tué à Auschwitz. A cette occasion, sa petite-fille, Michelle Rudolf Rogissart a mis à l’honneur son grand-père en racontant brièvement sa vie. Elle a ensuite fait don de son discours aux Archives départementales, permettant ainsi à Abraham Seemann de sortir de l’oubli.

Né en 1862 à Mittau, près de Riga, dans l’actuelle Lettonie, Abraham Seemann a sept frères et sœurs. Envoyé assez jeune à Moscou auprès d’un oncle pour y apprendre le métier de ciseleur en bronze, il décide, à la mort de son père, de rejoindre Baltimore aux Etats-Unis, pour fuir le nombre croissant de pogromes sévissant en Russie et suivre le chemin de ses frères, déjà établis là-bas. Embarqué à Hambourg, après de multiples aventures, il débarque finalement à Paris. Il fait alors la connaissance d’Appolline Troisfontaines, nouzonnaise placée comme cuisinière chez un médecin. Fixés à Paris tous les deux, ils ont une fille, née en 1894, Charlotte. Abraham prend alors la nationalité française. Ils s’installent définitivement à Nouzonville après la Première Guerre mondiale. Il y possède un atelier dans la maison de Solferino (écart de Nouzonville). Évacué dans les Deux-Sèvres en 1940, il échappe à la rafle des juifs alsaciens de Parthenay. De retour à Nouzonville, il est arrêté le soir du 4 janvier 1944 à l’âge de 82 ans. Envoyé à Drancy, il fait parvenir un mot à sa famille : « Partons vers une destination inconnue, ayez du courage, je vous embrasse. Abraham. » Abraham Seemann a été tué à Auschwitz dès son arrivée, après des conditions de voyage effroyables.

Le discours, dans son intégralité, est disponible aux Archives départementales des Ardennes sous la cote 1J 1356.


Espace personnel

Archives départementales des Ardennes - Mentions légales - Crédits