Accueil > S'informer > Informations archivées > 2019 > Archives notariales et actes inattendus...

S'informer

Archives notariales et actes inattendus...

En-tête d’un rapport imprimé d’une assemblée générale et annexé à l’acte notarié de création de la Loge maçonnique du 24 novembre 1890 devant Maître Heffinger, notaire à Nouzon (Archives des Ardennes, 3E7/139)

...ou quand on ne pense pas forcément à trouver la Loge maçonnique de Charleville dans les archives notariales de Nouzon

Il est de notoriété dans les services d’archives que les documents notariés sont riches en diversité et en contenu, mais on ne s’attend pas pour autant à y croiser la franc-maçonnerie ardennaise !

C’est au gré d’une recherche qu’ont été découverts deux actes inattendus, rangés chronologiquement entre des actes d’adjudication, de notoriété, de licitation, de vente ou encore de contrats de mariage : la dissolution de la société civile « L’œuvre maçonnique de Charleville » et l’enregistrement des statuts de la nouvelle société anonyme « La Loge maçonnique la Fraternité de Charleville ».

On se plonge ainsi dans l’histoire de la Loge de Charleville qui a été fondée en 1881 en même temps que l’édification d’un Temple rue de Tivoli ; en 1890, on découvre qui étaient les membres fondateurs, des notables et des hommes politiques locaux, ou encore les actionnaires. Si l’objet de la société déclaré devant le notaire ne stipule, étonnement, que la gestion matérielle des biens immobiliers de la Loge, les apports en mobilier sont un peu plus explicites quant à ce que notre inconscient nous laisse imaginer de la franc-maçonnerie : des lyres, des globes, une pendule triangulaire ou encore des chandeliers figurent dans la liste des objets apportés lors de la création !

Les archives notariales vous réservent donc encore beaucoup de surprise. À consulter en salle de lecture sans modération !


Espace personnel

Archives départementales des Ardennes - Mentions légales - Crédits