Accueil > S'informer > Informations archivées > 2017 > La colonie libertaire d'Aiglemont

S'informer

 

La colonie libertaire d'Aiglemont

FRAD008_8FI_003_0003.jpg

Première partie d'un dyptique sur la colonie libertaire d'Aiglemont.

Les cartes postales de la colonie libertaire d’Aiglemont présentent un témoignage exceptionnel d’une initiative éphémère.

Entre 1903 et 1909, dans le sillage de Fortuné Henry, anarchiste convaincu et frère d’Émile Henry, guillotiné à Paris en raison d’actes terroristes anarchistes, s’est établie à Aiglemont sur un terrain loué puis acheté, une colonie libertaire, sans règles issues de la société de son temps.

Très organisée, dotée d’un journal, Le Cubilot, dès 1906, Fortuné Henry est soucieux de promouvoir l’image de l’essai, dès l’origine, en réalisant une série de cartes postales. Les Archives départementales des Ardennes conservent quelques pièces de la série.

Des études très intéressantes, dans le sillage de celles existantes, permettraient d’approfondir le sujet car d’autres initiatives en France ont émergé dans des modalités différentes ou connexes, on pense au familistère de Guise s’inscrivant dans une mouvance utopique d’une autre nature.

Pour mieux comprendre la démarche ici à l’œuvre, des travaux pourraient être menés sur la terminologie des titres donnés aux cartes postales. Celles-ci portent trois mentions : « Colonie libertaire d’Aiglemont » ; « la colonie l’essai » ou encore « Communisme expérimental ».

Fascinantes, ces cartes postales témoignent également de la vie quotidienne de l’entreprise, des premiers pas des premières constructions à des photographies de groupe.

Qui sont-ils à poser ainsi ? Comment sont-ils venus ici, par quel biais, par quels vecteurs d’information ? Ces questions resteront sans doute à jamais sans réponse mais elles ne manqueront pas de piquer la curiosité des chercheurs. Une carte postale nous présente un des colons nous regardant et nous procure un étrange sentiment que chacun pourra apprécier…

Quelques très belles, mais trop rares, œuvres scientifiques ou graphiques ont été publiées mais beaucoup reste sans doute à dire et à comprendre sur cette histoire si insolite.

La série de ces cartes postales conservées par les Archives départementales et numérisées de la colonie libertaire d’Aiglemont n’est pas complète. Nous disposons simplement des cartes postales numérotées 2, 3, 4, 6, 8, 11.

Si vous possédez ces cartes postales manquantes, nous serions très heureux de pouvoir en disposer pour les numériser, nous permettant de compléter notre collection !

Si vous souhaitez en savoir plus :

Didier Bigorgne, « La colonie libertaire d’Aiglemont : un milieu libre et de propagande », dans Villages ouvriers, Utopie ou réalités ? Actes du colloque international au Familistère de Guise (16- 17 octobre 1993), L’archéologie industrielle en France, N° 24-25, 1994, http://www.patrimoineindustriel-apic.com/bibliotheque/villages%20ouvriers/colonie%20libertaire%20Aiglemont.pdf.

Nicolas Debon, L’essai, Paris, Dargaud, 2015, 88 pages.

 

 

FRAD008_8FI_003_0007.jpg FRAD008_8FI_003_0008.jpg

Espace personnel

Archives départementales des Ardennes - Mentions légales - Crédits